Agir Abcd Reunion

Mission au C.I.T.E. de Tamatave (novembre 2014)

Deux de nos intervenants, Suzanne Vaxelaire et Robert Jeannard, ont assuré une troisième mission de formation pendant une semaine au Centre d'Information Technique et Economique de Bazarikelli à Tamatave. Il s'agissait, comme au cours des actions précédentes, d'apporter un soutien linguistique essentiellement oral à des artisans malgaches utilisant le français dans leurs échanges commerciaux.

Voici l'album photos réalisé à l'issue de cette mission  qui, outre quelques aspects touristiques typiques de Tamatave montre les travaux réalisés par les artisans et leurs conditions de travail.

 

Bilan de la semaine de formation : 

La formation que nous avons dispensée fait suite à deux autres actions de formation d’AGIRabcd Réunion en 2011 et 2013 de 3 journées chacune également. On aurait pu s’attendre à ce que les objectifs de cette nouvelle mission soient mieux définis et les participants regroupés par niveau.
Très timides au début, les stagiaires ont pris progressivement confiance en elles et se sont exprimées de plus en plus au fil des jours. Leur timidité initiale ou le manque de maîtrise de la langue française nous ont rendu difficiles l’estimation de leurs besoins et la compréhension de leurs demandes.
Si une des stagiaires était parfaitement bilingue, la plupart des autres dames (surtout les plus jeunes) éprouvait des difficultés à parler. C’est pourquoi un atelier « perfectionnement linguistique » a été proposé à 3 stagiaires volontaires, la première journée pendant 2 séances d’une heure et demie. Elles ont manifesté un grand intérêt et se sont impliquées fortement. Malheureusement, elles ne se sont pas présentées au stage à partir du 2ème jour.
Nous avons également relevé des « absences » ponctuelles de 2 ou 3 participantes qui suivaient parallèlement un cours à l’Alliance Française. Les coupures d’électricité, fréquentes et imprévisibles, nous ont contraints à supprimer certaines activités prévues, notamment la recherche documentaire individuelle sur internet sur des thèmes relatifs à l’artisanat malgache et étranger ou tout autre thème souhaité.
En effet, la projection des écrans à partir de nos ordinateur et vidéoprojecteur n’a pas permis aux stagiaires de manipuler personnellement l’outil internet et de s’approprier l’utilisation d’un moteur de recherche ni la messagerie électronique.
Nous avons relevé l’intérêt des stagiaires pour l’outil informatique. Or, dans les locaux du CITE, seuls 3 ordinateurs fonctionnent en libre-service payant (à un tarif très modeste en dehors de notre formation).
Toutes les participantes disposent d’une adresse mail collective (celle du CITE) et un tiers d’entre elles ont leur propre adresse électronique.
Cependant, elles utilisent couramment un téléphone portable pour tous leurs échanges commerciaux (à l’exclusion de tout écrit). Nous avons également relevé qu’aucune d’entre elles ne dispose d’un compte bancaire personnel. Les règlements se font la plupart du temps en espèces voire par Western Union ou PayPal.
La rédaction des fiches-produits les a obligées à présenter oralement un article de leur choix et leur a permis de voir que cette fiche-produit figurait également dans les catalogues électroniques, même si cette nouvelle approche paraît encore très éloignée de leurs pratiques actuelles.
Soucieuses de leur devenir, elles s’intéressent aux foires et expositions (nationales, à la Réunion et en France), espèrent y participer pour valoriser leur savoir-faire et sont conscientes de la nécessité d’une formation professionnelle et linguistique permanentes.
On peut se demander s'il ne serait pas bénéfique de faire venir un petit groupe de stagiaires (critères de sélection et financement à réfléchir) à la Réunion à l’occasion d’une foire exposition afin qu’elles découvrent d’autres pratiques et environnements et qu’elles se plongent dans un bain linguistique français pendant une période significative.

Conclusion :

Dans l’ensemble, les stagiaires ont montré un grand intérêt et attendent de nouvelles actions de notre part, souhait relayé par la responsable du Centre. 

De par les sujets de discussion et les centres d’intérêt des stagiaires (couture, points de broderie, sujets féminins), il nous a semblé plus judicieux de proposer cette formation à des formateurs « féminins ».

Suzanne Vaxelaire, Robert Jeannard.

RÉUNIONS MENSUELLES :

Le compte rendu de la réunion mensuelle n°8 du 5 novembre est disponible en suivant ce lien

La prochaine réunion mensuelle (RM 2019 n°1) se tiendra le lundi 4 février à 9h, Salle du Foirail - Piton Saint-Leu.

(compte rendu de la RM n°9 du 10 décembre 2019 disponible en suivant ce lien)

 

 

Les réunions mensuelles ont lieu sauf exception, tous les premiers lundi du mois, salle du Foirail à Piton Saint-Leu à partir de 9h (plan d'accés). Toutefois, pour diverses raisons, de disponibilité, d'évènements particuliers, ou par soucis d'équité dans les déplacements, les réunions peuvent être organisées dans différents endroits du département.