Agir Abcd Reunion

CR réunion mensuelle du 29 février (mars) 2016

PRÉSENTSAYMERIC Pierre, BERNARD Mireille, CHARTIER Joël, CLERGUE Claude, DUBAN François, HERVET Hubert, HOAREAU Eglantine, MARCEL Patrick, MILLIER André, MOUTARD Gérard, SECRETTAND Jacqueline, TCHENQUELA Raymond, VAXELAIRE Suzanne, VERMEIL Jean-Daniel, VICTOIRE Claude.

Nouveaux membres et/ou observateurs : MYODE Yolande, LIEGAULT Emmanuel, PINEAU Anne-Marie

EXCUSÉSBADON Jacqueline, BOUSSARD Michel, DURAND Jean-Pierre, HUE Jean, NGUYEN Alain, SIQUIER Alain, SIQUIER Léonie

Secrétarait de séance : François DUBAN

 

ACCUEIL

La réunion se tient dans une salle aimablement mise à notre disposition par le Collège Jean Lafosse, au Gol. Nous sommes accueillis par Monsieur le Principal, Gervais FONTAINE, qui dans ses propos de bienvenue rappelle que son établissement et AGIRabcd œuvrent de concert notamment dans le cadre du projet de médiation par les pairs porté par notre collègue Claude CLERGUE. Joël CHARTIER remercie Monsieur le Proviseur pour ses paroles de bienvenue et son accueil.

Explications sur le lieu de la réunion décentralisée et celui de la prochaine réunion mensuelle :

Joël CHARTIER rappelle que notre présence au Collège Jean Lafosse s’explique entre autres par l’indisponibilité de la salle du Foirail. Quant à la prochaine réunion mensuelle, celle d’avril, elle aura lieu dans les locaux du Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement (CCEE) de La Réunion, 34, rue Sainte-Marie à Saint-Denis, non loin du Lycée Levavasseur.

Présentation rapide des missions d’AGIRabcd en cours et à venir :

Pour les deux personnes présentes parmi nous qui sont ici en observateurs Joël CHARTIER, évoque en quelques mots les natifs du mois et rappelle que les grands anniversaires sont fêtés dignement lors de nos réunions mensuelles. C’est l’occasion de mentionner au nombre des membres d’AGIR Monsieur Alain NGUYEN, rattaché à la DT de La Réunion, qui a effectué l’année passée une mission pour le compte  d’ECTI (E pour Entreprises; C T pour Collectivités Territoriales; I pour Insertion). Il est actuellement de retour à La Réunion mais empêché de prendre contact ce qu’il envisage de faire dès que possible. Joël fait également part de nouvelles encourageantes d'Alain SIQUIER qui, pour occuper sa convalescence organise et anime un atelier de cuisine dans son centre de rééducation au bénéfice de patients volontaires.

Une possible mission en commun avec AGIRabcd avec comme référent chez nous Hubert HERVET est évoquée.

L’action de Médiation par les pairs a reçu une subvention appréciable pour sa mise en route. À ce stade il devient urgent d’avoir un ou plusieurs superviseurs formés ce qui implique soit d’envoyer Claude CLERGUE en formation à Paris, soit de faire venir un formateur de Génération Médiation à La Réunion.

La mission Écrivains publics a récemment reçu les honneurs des media. Joël CHARTIER ayant noté que dans le dernier bulletin mensuel d’information nationale d’AGIRabcd "La Lettre" il était fait mention de deux actions d'écrivains publics dans deux régions de France métropolitaine, il a envoyé au siège à Paris un courriel avec un lien vers le reportage “Ecrire pour ceux qui ne savent pas le faire” réalisé par Blabla Prod et diffusé sur Réunion 1ere le dimanche 21 février. Suite àcette information, le Président LE MOING envisage de consacrer un numéro de "La Lettre" à la délégation de La Réunion. C’est à cette occasion que notre Délégué a ajouté une page sur le site national des adhérents "Intragir". Il nous invite à consulter ces sites ainsi qu'à l’imiter à l’occasion d'actions de terrain par des prise de photos, rédaction de mémos, et souhaiterait que ces tâches chronophages de communication soient prises en charge partagée par un-e volontaire parmi nous.

ACTIONS LOCALES :

Soutien scolaire

Jean-Pierre DURAND et Léonie SIQUIER interviennent régulièrement à Saint-Leu.

Tour de table

L’arrivée tardive de certains membres est l’occasion d’un tour de table pour que chacun se présente aux deux personnes venues en observateurs, Anne-Marie PINEAU, professeur d’EPS à la retraite, et Emmanuel LIEGAULT également professeur d’EPS à la retraite. Il leur est indiqué que l’on peut intégrer AGIRabcd soit en tant que porteur d’un projet personnel soit en s’intégrant à une mission existantes comme le 13/18, ce qu’André MILLIER a remarquablement réussi cette semaine au Collège Jean Lafosse. Anne Marie serait interesséepar une action d'écrivain public dans sa commune de Petite Ile. Emmanuel souhaiteraitplutôt s'investir dans la lutte contre l'illettrisme.

A l’issue de ce tour de table, Joël CHARTIER constate et rappelle la forte concentration de membres dans la région Sud, cequi occasionne de lourds frais de remboursements de déplacement pour les actions, toujours bénévoles, menées dans le Nord ou l’Est.

La médiation par les pairs

Après la pause café, gracieusement offert par nos hôtes, Monsieur le Principal Gervais FONTAINE est invité à nous présenter la Médiation par les pairs telle qu’elle se déroule dans son établissement, mission menée rappelons-le par Claude CLERGUE qui lui a laissé la parole. Monsieur FONTAINE parle d’une action innovante, à développer, en recherchant parmi les élèves de futurs médiateurs. Il constate que les problèmes sont de plus en plus difficiles à régler au fil des ans, face à un public lui aussi de plus en plus difficile. Aussi toute expérimentation nouvelle est-elle la bienvenue. La médiation est un nouveau biais pour approcher le problème de la violence contenue et son cortège de problèmes et de mal-être. De plus, M. CLERGUE bénéficie de l’attention et de l’écoute des élèves.

Trois classes sont concernées par cette médiation par les pairs, une Sixième et deux Troisièmes. Monsieur FONTAINE dit qu’il constate moins de bagarres dans et autour du Collège depuis la mise en place de la médiation, surtout en ce qui concerne les filles. Mais l’affaire des djinns dont la presse s’est repue récemment l’a fortement préoccupé. Parmi ses élèves, 24 jeunes filles ont été victimes de crises, autant d’extériorisations d’une colère rentrée. Cette période douloureuse a été l’occasion de mettre en évidence l’importance de la médiation. Des jeunes filles se sont d’ailleurs présentées pour devenir médiatrices.

Notons que cette initiative révèle bien, s’il en était besoin, l’impact réel de la mission Médiation par les pairs auprès du public scolaire.

Interrogé par Joël CHARTIER pour savoir si la mission allait dans le bons sens, Monsieur FONTAINE répond que toute amélioration de la situation est bonne à prendre et que l’on est passé désormais au stade de l’expression non violente des problèmes.

Claude CLERGUE note quant à lui le “hiatus” que vivent les élèves pris entre leurs actes “négatifs” et la médiation qui leur permettrait de trouver une porte de sortie, qui se heurte à l’habituel refus d’avouer par crainte de sanctions institutionnelles habituelles. Il rappelle l’obligation de réserve à laquelle il s’astreint. Il s’interdit absolument de donner des noms dans les entretiens qu’il a systématiquement avant et après ses interventions avec l’administration, dont Monsieur le Principal et les CPE.

Puis il aborde les problèmes qui vont nuire à son action dans l’avenir proche. D’une part il n’a vu les élèves que deux fois depuis le 11 décembre 2015, ce qui est très insuffisant. Et très vite l’absence d’un superviseur formé va se faire cruellement sentir car Claude CLERGUE va devoir s’absenter du département prochainement. Il serait souhaitable de mettre au point un protocole et de trouver un professeur relais. Monsieur FONTAINE dit que les séances prévues n’ont pu avoir lieu pour des raisons qui relèvent de l’ordre conjoncturel. Il est rappelé par Monsieur CHARTIER qu’il serait bon de respecter les 20 dates d'intervention définies pour l’année. Monsieur Gervais FONTAINE indique son intention de porter la formation et l’effort de médiation sur l’ensemble des délégués de classe.

La formation d’adultes est envisagée dans le cadre d’un PIF ou d’un PAF. Monsieur CLERGUE quant à lui redit qu’il n’est pas question de pénaliser les élèves du Collège Jean Lafosse engagés dans la médiation, du fait du manque de suivi de la médiation suite à son absence. Et de demander d’accorder un regard attentif à l’enfant en phase de médiation. Il faut aménager la tolérance zéro.

Monsieur FONTAINE explique que dans son collège la tolérance zéro est déjà largement aménagée et que de nombreux types d’actions sont tentés pour palier d’inefficaces sanctions.

De nombreuses questions surgissent : Les professeurs sont-ils suffisamment impliqués ? Pas assez semble-t-il. Et un certain nombre seraient désireux de demander un poste dans un autre établissement.

Jacqueline SECRETTAND souhaiterait savoir si les psychologues au premier chef concernés sont impliqués dans la médiation et sont en contact direct avec le médiateur.

Pour ce qui est des professeurs, Claude CLERGUE dit bien qu’ils sont informés de ce qu’il fait par des comptes-rendus de séances écrits systématiques et par des relations informelles en salle des professeurs par exemple.

C’est le déficit d’image de l’établissement qui est ensuite évoqué. Monsieur FONTAINE rappelle un certain nombre de faits déplorables qui ouvrent les yeux sur la réalité de l’environnement de son établissement. Il souhaite, et cette suggestion est importante,  que Claude CLERGUE intervienne également lors de la formation des déléguésde classe en début d'année scolaire..

Claude CLERGUE indique alors que pour revenir au problème de la formation et de l’homologation d’un superviseur il est prêt à faire le stage nécessaire lors d’un prochain séjour privé en France métropolitaine.

Joël CHARTIER tente alors une synthèse

Pour ce qui est d’AGIRabcd, l’aide que l’association peut apporter à l’établissement se présente sous deux formes : la médiation dont il vient d’être longuement question, et la mission 13/18 Questions de Justice. C’est l’occasion pour Hubert HERVET de proposer par le biais de son association une ou des expositions sur les droits des femmes. Rappelons que l’environnement et la population du Collège Jean Lafosse sont directement concernés par ces questions. L’idée est immédiatement approuvée par Monsieur FONTAINE, d’autant plus qu’elle s’intègre parfaitement avec des actions déjà menées dans ce sens au sein du Collège avec le médecin notamment.

Et pour ce qui concerne la formation de superviseurs, puisque Claude CLERGUE n’est pas encore habilité à ce faire, il y a deux solutions.

— soit des formateurs viennent à nos frais former des superviseurs à La Réunion

— soit Claude CLERGUE repart pour être formé en France avant de pouvoir former des superviseurs à La Réunion. Ce qui est la solution qui s’impose, car pérenne pour la suite de la mission et son extension à d’autres établissements. Sa proposition reçoit le plein soutien de l'assemblée. 

Pour ce qui est de la question de savoir s’il y a des professeurs au Collège Jean Lafosse qui accepteraient cette formation d’une semaine prise sur leur temps libre, question posée par Jacqueline SECRETTAND, elle peut être étendue à l’ensemble des membres d’AGIRabcd qui pourraient aussi être formés.

Joël CHARTIER pour terminer dit qu’un bilan financier sur les deux options va être fait, et qu’il vaut mieux envoyer Claude CLERGUE être formé en France métropolitaine, même au cours d’un séjour privé, pour une solution pérenne à La Réunion de ces questions de formation.

ÉCRIVAINS PUBLICS

Force est de constater que cette action est la seule parmi celles menées par AGIRabcd a avoir reçu autant de publicité (Mairie de Sainte-Marie, presse, télévision et video de Blablaprod). Paris a réagi comme il l’a été déjà mentionné. A la demande des écrivains publics il a été fait l’acquisition d’un ordinateur portable. Celui-çi est remis et confié à Eglantine HOAREAU. Pour ce qui est de l’imprimante, Hubert HERVET propose une de ses quatre machines récemment récupérées auprès d’une banque. Il serait toutefois préférable d’avoir une  imprimante multifonctions équipée en WiFI. Un devis deSud Informatique propose une machine à 139€. Suzanne VAXELAIRE fait quelques rappels de comptabilité et annonce que les crédits pour la clé 3G, l’imprimante et ses consommables sont actuellement épuisés.

Églantine HOAREAU considère qu’à sa connaissance les 700€ de la Mairie de Sainte-Marie ayant été votés, il convient de les réclamer.

Une autre longue discussion s’engage pour savoir comment subventionner les déplacements des écrivians publics et autres bénévoles. Il y a semble-t-il la possibilité de réduire le nombre d’interventions hebdomadaires. Il s’agit pour les intervenants d’établir entre eux un calendrier prévisionnel des interventions. Églantine HOAREAU approuve la décision d’intervenir une fois par semaine le mercredi durant le mois de mars 2016.

13/18 QUESTIONS DE JUSTICE

Suzanne VAXELAIRE et Patrick MARCEL font état d’une cinquième difficile lors de leur intervention au Gol.

André MILLIER fait part de son ressenti à l’issue de sa première intervention solo dans le même établissement. Ce n’est pas si simple pur un débutant ! Il souhaiterait par ailleurs qu’une réunion des intervenants pour 13/18 puisse aborder de multiples problèmes techniques dont il a pris conscience au cours de cette intervention. D'autres dysfonctionnements sont rapportés dans d’autres établissements (professeur absent, élèves repartis). Joël CHARTIER annonce une réunion bilan pour la en mai à l’issue de la campagne 2015-2016.

L'achat d’un ordinateur et d’un pointeur laser a également été effectué  sur les crédits 13/18 alloués par l’ACSE. La nouvelle machine est confiée à Jacqueline SECRETTAND qui l’utilisera lors de sesprochaines interventions àau CLG de La Plaine des Cafres.

Un budget de 555€ est dévolu à l’achat des nouvelles plaquettes. L’achat d’une malette pour leur transport est prévu ainsi et celui d’un second code pénal est à envisager.

Les prochaines actions auront lieu adans les Collèges Joseph Suacot de (Petite Ile - 4-8 avril) Michel Debré (Plaine des Cafres - 18-22 avril) et Henri Matisse (Bois d'Olive - 25-29 avril).Lesgrilles d'intervention seront rapidement disponibles en ligne et envoyées aux intervenants.

JOURNÉE DU 8 MARS

Grace au prêt d’une exposition par l ’UFAL dont Hubert HERVET est également dirigeant, Jacqueline SECRETTAND animera une exposition pour cette journée à Saint-Pierre sur “Les droits de la femme, une histoire inachevée” de 9h00 à 17h00. Plusieurs membres d’AGIR proposent de se joindre à elle pour la seconder.

ACTIONS INTERNATIONALES

MISSION À MADAGASCAR

Départ lundi 14 mars. Les membres de la mission seront accueillis et transportés jusqu’au centre par le Capitaine dirigeant l’Orphelinat. Pierre et Joël seront reçus au Ministère de la Défence par le Général Pazza. Pendant deux semaines, Jacqueline BADON et Jacqueline SECRETTAND avec Gérard MOUTARD spécialiste en audo-visuel, interviendront pour un enseignement de type soutien scolaire. Il est rappelé qu’il est essentiel que, d’une mission sur l’autre, il y ait toujours un membre de la mission précédente présent dans la mission en cours pour assurer le relais et être reconnu des enfants. Pour sa part, Pierre AYMERIC se chargera de différents exposés face aux sous-officiers de la base sur le thème de la francophonie à laquelle l’année 2016 est consacrée.

Suzanne et Joël rejoindront Tamatave le 16 mars pour une mission de type FLE de trois jours au CITE au bénéfice d'une trentaine de jeunes en formation d'artisans vanniers.

Joêl CHARTIER fait une dernière  mise au point sur la répartition des bagages, dont une machine à coudre apportée par Pierre ; Joël disposera de 2 bons d’excédent de bagage de 10 kg chacun et la solution préconisée est une répartition finale entre les voyageurs au moment du départ.

 

QUESTIONS DIVERSES

La prochaine réunion mensuelle aura lieu au CCEE de Saint-Denis comme mentionné plus haut. Il est rappelé qu’il faudra avoir quitté Saint-Pierre à 7 heures du matin pour être en salle à 9h00 à Saint-Denis. Un plan d'accés sera joint à la convocation et l'OJ.

Claude CLERGUE insiste sur l’importance pour la visibilité sinon la notoriété d’AGIRabcd de se faire connaître en demandant à intervenir dans des salles publiques comme il en existe au CCEE et au Rectorat, entre autres. D'autant plus qu’à terme nous serons membre du CCEE. Cette suggestion est approuvée pour deux ou trois fois par an par Joël CHARTIER qui rappelle que la Section Régionale Interministérielle d’Action Sociale (SRIAS) lui a demandé d’intervenir dans le Sud et l’Ouest auprès de futurs retraités en avril et septembre prochain afin de présenter AGIR et,si possible de recruter de nouveaux adhérents parmi ces retraités de la fonction publique.

La séance est levée à 12h25.

 

RÉUNIONS MENSUELLES :

Prochaine réunion mensuelle : RM n° 6 - Lundi 3 septembre : Salle du Foirail

Dernière réunion mensuelle du 4 juin :  lire le compte rendu

Toujours disponible : Compte rendu de la réunion n° 4 du 7 mai (lire)

BLOC NOTES :

 

Rappels : Pas de réunion mensuelle en juillet/août.

Samedi 14 juillet : invitation au traditionnel rassemblement inter associatif laïque et républicain à Deux Rives chez Hubert HERVET.

Dimanche 9 septembre : Rassemblement festif AFGM / AGIR avec paella (lieu à préciser)

Les réunions mensuelles ont lieu sauf exception, tous les premiers lundi du mois, salle du Foirail à Piton Saint-Leu à partir de 9h. Toutefois, pour diverses raisons, de disponibilité, d'évènements particuliers, ou par soucis d'équité dans les déplacements, les réunions peuvent être organisées dans différents endroits du département.