Agir Abcd Reunion

Médiation par les pairs au CLG Jean Lafosse

Origines du besoin :

Les actions que la Délégation Territoriale d’AGIR abcd de La Réunion mène depuis plusieurs années dans les collèges, en particulier l’action « 13-18 Questions de Justice » assurée en partenariat avec le STEMOI ( Service Territorial Educatif de Milieu Ouvert et d’Insertion) de ST PIERRE et la PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse), suscitent un intérêt tout particulier de la part des équipes de direction et pédagogiques de la douzaine d’établissements scolaires concernés et, suite à la demande de plusieurs d’entre eux, AGIR a accepté d’aller plus loin et d’animer à titre expérimental, un module de médiation par les pairs sous la responsabilité d’un de ses adhérents M. Claude Clergue, formé et habilité à conduire ce type d’actions.

En effet, si l’apprentissage d’une éducation citoyenne s’avère indispensable, la mise en place dans des classes sélectionnées d’après les situations conflictuelles relatées, d’une action de gestion des conflits et de médiation par les pairs parait tout aussi nécessaire.

Cette action vise, grâce à la présence d’un intervenant extérieur expérimenté et diplômé, à former les élèves volontaires à une pratique de la médiation auprès de leurs camarades et à sensibiliser tant les équipes pédagogiques que les parents à la culture de la médiation. De plus l’intervenant, ancien enseignant et personnel de direction, créole de naissance et pouvant de ce fait utiliser la langue usuelle des enfants de collège, est mieux que quiconque en mesure de mettre en place un niveau de dialogue profitable à des échanges sincères et spontanés favorisant la démarche de médiation par les pairs.

Ces échanges étayent la lente structuration de la médiation par les Pairs dans une atmosphère de respect et de discrétion, conditions nécessaires à sa construction.

Quels sont les objectifs de l’action ?IMG 0720-redim1024

Elle a plusieurs objectifs et notamment celui d’inciter les élèves à résoudre le conflit par le dialogue initié et suivi par un adulte, plutôt que par la violence et sa sanction communément employées.

Le but final vise à rendre les élèves autonomes au niveau du déroulé de la démarche. Des superviseurs sont à former sur le lieu habituel d’intervention : Ceux-ci devront faire les bilans et le suivi des conflits résolus, ou en voie de résolution, aux côtés des élèves-médiateurs.

La formation dispensée auprès des élèves médiateurs aboutira sur une habilitation officielle dans l’établissement scolaire.

La création d’une unité de médiation bénévole dans l’établissement concerné devra être envisagée.

(Photo ci-contre : Mlles Sandira BAÏJOU-DIKA et Layla LATCHOUMY, élèves de la classe de Troisième Citronnelle et futurs médiatrices de qualité en compagnie de leur formateur Claude CLERGUE)

Quel est le public concerné ?

Pour la période d’expérimentation au cours de l’année scolaire 2014-2015, les 21 élèves d’une classe de 4ème du collège Jean LAFOSSE de Saint-Louis, ont été retenus pour la mise en place de l’action d’avril à juin, lors de séances hebdomadaires d’une heure qui figuraient dans l’emploi du temps des élèves.

 

Ces séances ont eu pour objet une démarche formative : déclinaison du concept de respect et séances de médiation en situation gérée soit par le formateur pour des conflits élève/enseignant, soit par les élèves pour des conflits entre élèves. L’ensemble, pour le moment, est supervisé et ouvert à la maîtrise des Pairs-Médiateurs, par le formateur

Au vu des premiers effets de l’expérimentation, les séances ont repris peu après la rentrée scolaire d’août 2015, toujours au bénéfice du suivi de l’ex quatrième LONGANI (éclatée dans différentes troisièmes) d’une classe de 6ème, d’une de 3ème sélectionnées par l’équipe pédagogique, assistée de la Direction du Collège et des CPE (Conseillères Principales d’Education) tous et toutes fortement motivés par une démarche novatrice originale visant à résoudre sereinement des problèmes relationnels de plus en plus nombreux entre les élèves au regard de moins en moins d’encadrement qualifié disponible pour y faire face.

Le processus est donc en cours et se poursuivra tout au long de l’année scolaire 2015/2016.

Afin de compléter les séances intramuros, Claude CLERGUE a imaginé un dispositif supplémentaire externalisé pour la classe de sixième : celui d’une journée de sortie à la plage avec pique-nique afin de renforcer la cohésion de groupe de la classe et de gérer des médiations in situ.

Tout ce dispositif s’inscrit dans les objectifs du socle commun de savoirs et de compétences et dans le parcours civique des élèves, constitué de valeurs, de savoirs, de vécus, et de comportements liés, en particulier à la formation et à la pratique de la MEDIATION par les PAIRS en milieu scolaire dont le but est de favoriser une participation à la vie sociale et professionnelle, d’exercer sa liberté en pleine conscience des droits d’autrui, de refuser la violence (cf MEN/éduscol).

Rappel des principaux objectifs :

Permettre à chacun de devenir pleinement responsable …/… c'est-à-dire d’être  autonome et ouvert à l’initiative : assumer plus efficacement sa fonction d’éducation sociale et civique.

Vivre en société :…en étant capable …/… de savoir écouter, faire valoir son point de vue sans agressivité, rechercher un consensus en évaluant les conséquences de ses actes : savoir reconnaître et nommer ses émotions, ses impressions, pouvoir s’affirmer de façon constructive…/…

Attitudes à cultiver et à développer : Le respect de soi et des autres ; La volonté de résoudre pacifiquement les conflits ; la conscience que nul ne peut exister sans autrui…/…

…/… Savoir construire son opinion personnelle, en ayant conscience de ses devoirs et de ses droits…/…

Les perspectives :

La démarche novatrice engagée par Claude Clergue et AGIR abcd Réunion peut-elle se développer dans d’autres établissement scolaires ? C’est en tout cas le but recherché mais dans cette perspective, il sera nécessaire de former de nouveaux intervenants aux techniques de la médiation, M. Clergue ayant, pour sa part, validé sa formation lors d’un stage organisé par Génération Médiation à Dijon en janvier 2015, stage et séjour naturellement pris en charge par la Délégation Territoriale de la Réunion. 

Et pour conclure :

AGIR abcd Réunion remercie les personnels du collège Jean Lafosse qui font confiance à l’expertise de son intervenant, ainsi que l’ACSE (Agence nationale pour la Cohésion Sociale et l’Egalité des Chances) qui grâce à la subvention attribuée, permettra à l’association d’envisager la formation d'autres intervenants d'AGIR et ainsi une extension de l’expérience menée à Saint-Louis aux autres collèges de La Réunion qui en feront la demande.

Mars 2016

 

RÉUNIONS MENSUELLES :

Compte rendu de la dernière réunion mensuelle n° 1 du 5 février 2018 : lire

Réunion  mensuelle n°9 du 4 décembre 2017 -  (toujours disponible)

BLOC NOTES :

Prochaines réunions :

  • Attention ! modification de date : la ½ journée de « formation » spécifique pour les tuteurs-bénévoles des JAR prévue le 22 février et reportée au jeudi 1er mars de 13h30 à  16h (lieu à définir)

Réunions mensuelles :

  • Lundi 5 mars : Salle du Foirail (Piton Saint-Leu)
  • Mardi 3 ou lundi 9 avril (date à confirmer et lieu à définir)
  • Lundi 7 mai : Salle du Foirail (Piton Saint-Leu) sous réserve de confirmation.
  • Lundi 4 juin : Salle du Foirail (Piton Saint-Leu) sous réserve de confirmation.

 

 

Les réunions mensuelles ont lieu sauf exception, tous les premiers lundi du mois, salle du Foirail à Piton Saint-Leu à partir de 9 h. Toutefois, pour diverses raisons, de disponibilité, d'évènements particuliers, ou par soucis d'équité dans les déplacements, les réunions peuvent être organisées dans différents endroits du département.