Agir Abcd Reunion

Mission Arivonimamo - mars 2017

 

MADAGASCAR : RETOUR DE MISSION AU CENTRE ORPHELINAT D'ARIVONIMAMO

(Partenariat AGIR-AFGM avec la Gendarmerie Nationale Malgache) - Mars 2017

Le projet d'assistance pédagogique et éducative au Centre Orphelinat d'Arivonimamo reste une des actions prioritaires à l’étranger de la délégation territoriale de La Réunion. Après plusieurs missions successives ayant abouti au recrutement d'une assistante éducative permanente au centre, une équipe d'encadrement, de soutien et de conseil rentre d'une mission d'une dizaine de jours.

Elle est conduite par Jacqueline Secrettand  inspectrice honoraire de l’Education Nationale, Chef de Mission, représentant AGIR abcd ainsi que AFGM en l’absence de son président Pierre Aymeric. Trois psychologues scolaires dont une d’origine malgache pratiquant la mème langue  que les enfants du centre, qualité particulièrement utile pour la communication et le suivi psychologique des plus jeunes, vont poursuivre le travail commencé et tenter, par le dialogue de faire mettre « des mots sur les maux » de ces jeunes orphelins dont les traumatismes psycho-affectifs doivent être pris en compte afin de ne pas constituer un handicap trop lourd dans l’éducation d’excellence voulue pour eux par la Gendarmerie Malgache.

 

 

image 55 bis   19

 

Photo de gauche :  L'assistante éducative Sylvianne  Rabearison  avec quelques uns de ses élèves : Hélina, Béatrice, Gaëlle, Nomena , Taffarel, Noellah .

Photo de droite, Mmes Secrettand, Raudrant Rakotomalala et Mireille Bernard Ah-Line accueillies par messieurs les officiers supérieurs et officiers responsables du Centre orphelinat d'Arivonimamo.

 

 

Compte-rendu de la mission AGIR abcd et AFGM

21 mars – 29 mars 2017

Cette mission s’inscrit dans la continuité du projet d’aide aux enfants de l’Orphelinat des Gendarmes malgaches menée conjointement avec l’AFGM. Elle vise donc à poursuivre les travaux précédemment initiés.

Rappel des actions de novembre 2016 :

  • -         recrutement d’une Aide pédagogique à la scolarisation des enfants (Mme Sylvianne RABEARISON.)
  • -         et  évaluation des besoins psychologiques des jeunes internes du Centre par une psychologue scolaire (Mme Mireille BERNARD - AH-LINE).

La présente mission visait donc deux volets complémentaires à savoir :

a) à dominante pédagogique pour l’un,  conduit par Mme Jacqueline SECRETTAND pour le soutien à apporter à Mme Sylvianne dans ses actions auprès des enfants

b) à dominante psychologique pour l’autre, mené par trois psychologues: Mmes Mireille AH-LINE, Lise HUGUET, Monique RAUDRANT-RAKOTOMALALA.

DEROULEMENT :

Le 21 mars 2017, contrairement aux missions précédentes, la délégation réunionnaise a rejoint  par ses propres moyens la ville d’Arivonimamo. En effet, le taxi M.MAURICE qui avait lors d’une mission précédente véhiculé deux membres de notre délégation, nous attendait à l’aéroport d’IVATO grâce aux bons soins de notre Déléguée à l’International, Jacqueline BADON. Le confort était au rendez-vous pour les quatre missionnaires !

C’est à la nuit tombée que la délégation arrive à l’Auberge « le Tapia »,  lieu maintenant bien connu des membres d’AGIRabcd qui, sous l’œil attentif de TENJINA, homme de confiance de M  Jean-Claude RAZAFINDRAINIBE retenu à Tananarive,  s’installent  comme les fois précédentes dans les bungalows mis à leur disposition

Malgré l’heure tardive, le Capitaine Arsène RAKOTOARIVONY, commandant de l’Orphelinat est venu accueillir les quatre intervenantes et leur présenter Eddy, le jeune chauffeur de la 4L de la gendarmerie, qui assurera les trajets entre le centre et l’hôtel.

13 

Un souci se fait jour : Mireille ne retrouve plus les dossiers d’enfants constitués lors de son passage précédent. Il s’avèrera le lendemain qu’une valise a été oubliée à l’aéroport !

Le 22 mars, au centre, prise de contact chaleureuse avec l’équipe d’encadrement dirigée par le Capitaine Arsène RAKOTOARIVONY. Le lieutenant Solomon, décédé en janvier,  n’a pas encore été remplacé.

Visite du centre pour les nouvelles venues. Juste avant la salle polyvalente et les bureaux, une construction s’annonce dès l’entrée à droite dans la cour par un périmètre bien signalé. Ce sera un bâtiment comportant au rez-de-chaussée, un bureau d’accueil des visiteurs une salle d’accueil convivial pour les mères et famille des enfants, et à l’étage des salles affectées à l’informatique, à la bibliothèque et à la couture et autres travaux pratiques.  Plus avant, un superbe terrain de basket offert par le Rotary d’Antananarivo est une chance pour le développement physique des jeunes qui l’investissent dès que possible dans leur temps libre comme le constateront les missionnaires.

image 1 image 22

  image 33     image 44

En haut : construction d'un bâtiment avec un étage. En bas, le magnifique terrain de basket offert par le Rotary Club de Tananarive avec (photode droite) en arrière plan, le Bibliobus au centre pour une semaine.

La bibliothèque s’est enrichie de nouveaux ouvrages mais comme il le sera constaté tout au long de l’intervention un manque cruel de livres d’auteurs et de littérature de jeunesse devra faire l’objet de notre attention future. Des ordinateurs et des machines à coudre ont été offerts par une association humanitaire et sont en attente d’une installation électrique adéquate.

Réunion de travail avec le capitaine Arsène et Mme Sylvianne qui nous annoncent que la période est très chargée pour les enfants mobilisés par les examens de fin de trimestre , ce qui est le cas de ce mercredi où seuls quelques élèves de 9ème sont présents. Les séances en présence d’enfants se feront donc selon les moments disponibles de leur emploi du temps, ce qui s’avérera plus aisé pour les élèves du primaire ne travaillant que le matin ou l’après-midi. Toutefois, les trois psychologues pourront s’organiser pour des entretiens individuels tout au long de la durée de la mission.

 Premiers contacts avec les enfants présents au centre pour Mireille, Lise et Monique. Entretien puis premières interventions avec des élèves du primaire avec Sylvianne pour Jacqueline.

 Après les cours, visite d’un atelier d’artisanat au centre du village d’Arivonimamo : tissage de la soie sauvage, spécialité de la région.

image 6image 7  

Le 23 mars.

Départ pour Mireille vers l’aéroport d’Ivato avec le lieutenant MAM au volant de l’ex-voiture du Lieutenant Solomon en vue de la récupération de la valise oubliée.

Travail au centre de Lise et Monique (entretiens individuels) et de Jacqueline (animation de séances visant le langage spontané) en présence de Sylvianne pour des échanges autour de la recherche de l’amélioration de la communication orale basée sur les centres d’intérêt des enfants ou les événements vécus - ce jeudi, l’arrivée du Bibliobus pour une semaine dans la cour du centre. 

Le 24 mars : 
6 bis

A l’arrivée au centre, le capitaine Arsène R. nous annonce la visite à 10h du 2ème adjoint à la sécurité de l’Ambassade des Etats-Unis pour un don de matériel (visite programmée pendant le cyclone Enawo et reportée). 

Travail avec les enfants de 8h à 9h30h et vacance due au regroupement de tous les pensionnaires vêtus du jogging de l’orphelinat (leur tenue . Remise officielle des dons de la délégation américaine en présence du Général Léonard Auguste MANJAKAVELO, 2ème Adjoint au commandant de la Gendarmerie et Président du Conseil d’administration du centre, du Colonel en charge de l’Administration Centrale de la Gendarmerie Nationale et du Lieutenant Séraphin pressenti pour assurer l’intérim du lieutenant Solomon.

Après-midi : poursuite du travail auprès des enfants puis en fin d’après-midi distribution des cadeaux (linge essentiellement).

 

 

Samedi 25 et dimanche 26 mars :

Week-end touristique dans la région d’Ampefy à environ 50km d’Arivonimamo : geysers d’Analavory, chute de la Lily  puis Ilot de La Vierge.

5 bis   14bis

 

Le 27 mars 2017 :

12 bis- Reprise et poursuite des entretiens avec les enfants pour Lise et Mireille, Monique ayant rejoint son lieu de seconde intervention.

- Travail auprès de Sylviane pour des séances actives de langue orale. A l’observation des cahiers, les exercices des élèves  démontrent un travail en classe essentiellement de copie sans que la compréhension soit au rendez-vous ! Mme Sylvianne en a bien pris conscience et agit en conséquence.

Dans la soirée, petite représentation festive à l’attention de la délégation.

Tour à tour quelques enfants annoncent le programme de la soirée récréative. Il faut noter que c’est, au dire de Mme Sylviane, l’un des enfants ayant le plus de difficultés à parler en français (Sandrico) qui a voulu s’exprimer en premier.

Après une fable de La Fontaine (La cigale et la fourmi), puis quelques autres textes en français, une pièce de théâtre en français montée par les élèves du secondaire  fait la démonstration d’une aisance de plus en plus avérée de la langue française.

Suivent des danses de chacune des régions d’origine des enfants qui pour l’occasion sont vêtus de costumes magnifiques.

Puis, compte-tenu de la charge importante de travail des élèves en cette période d’examen, la soirée s’achève rapidement. (A signaler qu’une jeune fille s’est évanouie en fin de spectacle).

Après un mot du Capitaine renouvelant ses remerciements aux associations, Jacqueline S. félicite Mme Sylvianne pour la qualité du travail accompli et tous les enfants pour les progrès observés souhaitant que la réussite pour tous récompense les efforts effectués.

 

 

11   3

 

Le 28 mars 2017 :

Pour le dernier jour d’intervention, poursuite des travaux le matin en direction des enfants et synthèse des travaux l’après-midi après un repas pris en commun à l’Auberge le Tapia où le Capitaine Arsène R, Le lieutenant Mami et Mme Sylvianne sont les invités de la délégation. C’est un moment convivial durant lequel la capitaine Arsène renouvelle ses remerciements aux associations impliquées et assure grâce à l’action de Mme Sylvianne que les progrès seront encore plus visibles lors de la prochaine mission que tous espèrent vivement.

   24 bis    2
A gauche : Quatre toutes jeunes pensionnaires très fières de leur bel uniforme. A droite : Les élèves réunis en salle de classe pour saluer le départ de la délégation

 

Le 29 mars :

Départ pour l’aéroport avec le taxi de M. Maurice après que le capitaine Arsène, Mme Sylvianne et le jeune chauffeur Eddy aient tenu à venir saluer les membres de la mission AFGM–AGIRabcd en leur recommandant de bien vouloir transmettre leur meilleur souvenir à Joël CHARTIER, Jacqueline BADON, Janine MALARTRE, Gérard MOUTARD, Suzanne VAXELAIRE, Pierre AYMERIC et à tous les membres des deux associations.

La délégation quitte alors Arivonimamo non sans tristesse mais avec la certitude que tous ces enfants blessés par la vie ont autour d’eux des personnes attentives et généreuses.

Le midi, rendez-vous à midi à Tananarive avec le Général Mosesy RANDRIANARIMANANA directeur des Affaires Judiciaires de la Gendarmerie qui remet après un repas offert un souvenir de l’artisanat à chacun des membres de la délégation dont il souhaite l’aide renouvelée et qu’il remercie très officiellement  et chaleureusement au nom de la Gendarmerie Nationale.

8 bis

 De gauche à droite : Lise Huguet, le Général Mosesy Randrianarimanana, Jacqueline Secrettand et Mireille Bernanrd Ah-Line.

 Texte rédigé par Jacqueline Secrettand, Chef de Mission

 

 

 

 

 

RÉUNIONS MENSUELLES :

Le compte rendu de la réunion mensuelle n°8 du 5 novembre est disponible en suivant ce lien

La prochaine réunion mensuelle (RM 2019 n°1) se tiendra le lundi 4 février à 9h, Salle du Foirail - Piton Saint-Leu.

(compte rendu de la RM n°9 du 10 décembre 2019 disponible en suivant ce lien)

 

 

Les réunions mensuelles ont lieu sauf exception, tous les premiers lundi du mois, salle du Foirail à Piton Saint-Leu à partir de 9h (plan d'accés). Toutefois, pour diverses raisons, de disponibilité, d'évènements particuliers, ou par soucis d'équité dans les déplacements, les réunions peuvent être organisées dans différents endroits du département.