Agir Abcd Reunion

Missions croisées

MISSIONS CROISEES

Antananarivo a été le lieu de croisement de deux missions d’AGIR abcd fin mars 2018 : Celle conjointe AFGM-AGIR à Arivonimamo et la mission de prospection de la Délégation Internationale du Siège Parisien à laquelle  La Réunion a été associée avec la présence du Délégué Territorial Joël Chartier.

Tana-Mars 2018 58

Sur la photo de gauche à droite : M. Jean-François Tournyol Du Clos, Responsable de la Zone Géographique Afrique Madagascar au siège National d'AGIR, Capitaine Arsène Rakotoarivoni, Chef du Centre Orphelinat, Mme Jacqueline Secrettand, IEN honoraire, Mme Mireille Bernard Ah Line psychologue, Monsieur le Secrétaire d'Etat auprès du Ministère de la Défense chargé de la Gendarmerie, le Général de Division Girard RANDRIAMAHAVALISOA, M. Pierre Aymeric, Président d'AFGM, Mme Monique Raudrant, psychologue et le Délégué Territorial de La Réunion Joël CHARTIER. Source : SEG - Gendarmerie Caserne Philibert RAMAROLAHY - Camp de Betongolo - 26 mars 2018

 

La première de ces missions, organisée par l’association AFGM et AGIR du 26 mars au 6 avril était la suite d’une déjà longue série d’interventions au profit des orphelins de la Gendarmerie Malgache d’Arivonimamo. Pour la septième fois depuis 2014, un groupe de bénévoles conduit par Pierre Aymeric, président fondateur des Amis des Familles de Gendarmes Malgaches, lui-même ancien Gendarme et membre d’AGIR, composé de deux psychologues retraitées Mmes Mireille Bernard Ah-Line et Monique Raudrant-Rakotomalala et de Jacqueline Secrettand inspectrice honoraire de l’éducation nationale, retournait passer deux semaines avec les enfants du centre, pour reprendre et poursuivre le suivi psychologique de ces jeunes, très fortement éprouvés, et pour certains traumatisés par la perte d’un père mort en service. Il s’agissait aussi de s’assurer du travail de terrain fait par l’assistante éducatrice en place au centre, Mme Sylvianne Rabeharison qui, rappelons-le, a été recrutée par l’équipe éducative d’AGIR sous la houlette de Jacqueline Secrettand (IEN) et dont le salaire est financé par l’association de Pierre Aymeric grâce à des dons et à l’organisation de diverses manifestations. Les rapports des psychologues et de l'IEN et les projets éducatifs au sens le plus large seront bientôt proposés aux autorités de la Gendarmerie, gestionnaire du Centre afin de pouvoir envisager les meilleures suites à donner à ce partenariat.

La seconde était une mission de prospection, c’est-à-dire de prise ou de renouvellement de contacts de la part du Siège Parisien d’AGIR qui avait pour l’occasion, invité le Délégué Territorial de La Réunion, Joël Chartier à accompagner dans ses démarches le responsable de la Zone Géographique Jean-françois TOURNYOL DU CLOS, venu de Paris.

Tous les intervenants se sont retrouvés dans la Capitale Malgache pour une entrevue protocolaire commune avec le Secrétaire d’Etat auprès du Ministère de la Défense chargé de la Gendarmerie, le Général de Division Girard RANDRIAMAHAVALISOA. L’audience a eu lieu au SEG situé à la caserne Philibert RAMAROLAHY au camp de Betongolo.Tana-Mars 2018 48 L’audience très conviviale a été suivie d’une autre entrevue tout aussi cordiale accordée par le premier adjoint au commandant de la Gendarmerie Nationale  le Général de Division Jean-Christophe RANDRIAMANARINA et par le Directeur de la Police Judiciaire de la Gendarmerie Nationale, le Général de division Mosesy Randrianarimanana, par ailleurs ami personnel de Pierre Aymeric.

Tana-Mars 2018 1

Retour sur la mission de prospection.

Elle a été organisée par la Délégation Internationale (DI) à l’initiative du responsable de la zone géographique Afrique Sub Saharienne, Madagascar, Maurice, Comores Jean-François TOURNYOL DU CLOS accompagné dans la première partie de sa mission (20-27 mars) par le DT de La Réunion.

Remarquablement préparée par le correspondant permanent d’AGIR à Antananarivo, M. André Beaumont par ailleurs président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Franco-Malgache (CCIFM), cette semaine dans la capitale Malgache a permis de rencontrer un nombre conséquent d’acteurs économiques et culturels de la société civile du pays, des représentants des autorités institutionnelles françaises dont celles de l’Ambassade et du Consulat ainsi que le Secrétaire d’Etat chargé de la Gendarmerie Malgache et la Direction de la Gendarmerie dans le cadre de la venue d’une mission organisée par la DT de La Réunion au profit du Centre Orphelinat de la Gendarmerie implanté à Arivonimamo.

Cette mission avait pour objectif de réactiver des contacts pris par JF Tournyols du Clos lors de son dernier passage à Madagascar en 2009 et d’en établir de nouveaux, en particulier avec le monde entrepreneurial malgache qui, en dépit de la crise permanente qui sévit dans le pays, montre un développement assez régulier.

Dans ce secteur, on relève une constante dans les demandes d’expertise : besoin de techniciens très spécialisés dans des domaines bien précis.

Exemples de besoin formulés :

  • Prospection minière : Recherche d’un structuraliste capable de cibler très exactement des gisements aurifères afin d’effectuer des forages de manière «chirurgicale» ou encore d’un responsable de recherche et de développement (Kraoma)
  • Laboratoire pharmaceutique : Besoin de certification de qualité pour une future usine (Homéopharma), d’évaluation et de validation de la conception de l’unité de production, des process de fabrication de produits liquides et de crèmes à base d’huiles essentielles à deux fins importantes : réduire les coûts de production et faciliter l’obtention de labels d’exportation vers les pays de la zone Europe et en premier vers La Réunion.
  • Recherche d’un vétérinaire spécialisé en volailles et d’un technicien pour l’abattage, ainsi que pour la mise en place d’un programme d’amélioration génétique des bovins. (AGRIVET et BOVIMA)
  • Recherche d’un directeur financier (SMTP)

Le rappel de la durée nécessairement limitée des interventions (moyenne indiquée de 6 semaines) et leur nature de formation et de transferts de compétences est nécessaire, tout comme la précision indispensable de participation financière forfaitaire aux coûts de gestion de l’association. Celle-ci peut quelquefois susciter de légères réserves. L’évocation d’ECTI ne semble toutefois pas poser l’association «jumelle» en concurrente trop sévère.

Dans le secteur enseignement, les besoins sont de deux ordres :

  • Des personnels de direction venant en aide à la mise en place de classes de collège et susceptibles d’assurer un minimum de formation aux personnels locaux (soutien en français et apport méthodologique).
  • Des personnels enseignants (français, histoire-géographie, mathématiques) venant renforcer et conseiller pour un temps des équipes locales en place.

La clause de non concurrence d’emplois permanents rémunérés parait comprise même si certains semblent en regretter la ferme réaffirmation de la part d’AGIR.

On note que les enseignants expatriés jouissent d’une réputation de qualité qui en fait des personnels très prisés et recherchés par les directeurs et chefs d’établissements privés. La présence de ces derniers pourrait à leurs yeux leur valoir une meilleure reconnaissance en vue d’un hypothétique label AEFE.

A la frontière entre le monde entrepreneurial et éducatif, des instituts de formation souhaiteraient des formateurs dans les domaines du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration. C’est sans doute là que la participation financière attendue pose le plus problème.

De manière générale, la visite d’AGIR est plutôt bien ressentie. Les contacts précédents, même éloignés dans le temps sont encore en mémoire. La durée des entrevues et les conditions de réception accordées aux représentants d’AGIR démontrent l’intérêt porté et témoignent de la réputation de qualité et de sérieux de l’association. Un chef d’entreprise affirme même que le groupe commercial prospère qu’il dirige aujourd’hui est le fruit direct d’une expertise qui lui a été fournie par AGIR une dizaine d’années plus tôt.

En conclusion la mission voulue par Jean François Tournyol du Clos était une nécessité. Elle a pris tout son sens dans la diversité et le nombre des rencontres faites au cours de cette semaine.

Il serait toutefois bon de reprendre contact de manière régulière avec les demandeurs potentiels recensés en les informant des domaines d’expertise disponibles chez les bénévoles d’AGIR. En effet le souhait de connaître les possibilités offertes par l’association a plusieurs fois été exprimé, l’offre pouvant susciter un besoin. Cette piste d’une approche nouvelle mérite d’être analysée et débattue. J.C

(Lire le rapport complet de la mission de prospection établi par J. Chartier)

(Photo 1 : de gauche à droite : Jean-François Tournyol du Clos, Responsable de la Zone Géographique Afrique Madagascar, Capitaine Arsène Rakotoarivoni, Chef du Centre Orphelinat, Joël CHARTIER, DT Réunion, le Directeur de la Police Judiciaire de la Gendarmerie Nationale, Général Mosesy Randrianarimanana, M. Pierre Aymeric, Président d'AFGM

(Photo 2 : à gauche, Jean-Daniel CHAOUI président de « Français du Monde » au centre Jean-François Tournyol du Clos et à droite M. André Beaumont , représentant permanent d’AGIR à Madagascar, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Franco-Malgache (CCIFM)

 

RÉUNIONS MENSUELLES :

La reprise d'activité progressive se poursuit dans le respect des consignes nationales et locales de sécurité sanitaire et  des directives de l'organisme central d'AGIR abcd .

Prochaine réunion :  lundi 7 décembre 2020 (forme et/ou lieu éventuel à préciser ultérieurement)

Ordre du jour bientôt consultable ici.

Le Compte-rendu de la réunion du 2 novembre est disponible pour les membres après identification uniquement  en cliquant ici.

Nota : Les réunions mensuelles ont lieu sauf exception, tous les premiers lundi du mois, salle du Foirail à Piton Saint-Leu à partir de 9h (plan d'accés). Toutefois, pour diverses raisons, de disponibilité, d'évènements particuliers, ou par soucis d'équité dans les déplacements, les réunions peuvent être organisées dans différents endroits du département.

Calendrier prévisionnel des réunions mensuelles pour le premier semestre de l'année 2021